Pourquoi les républicains veulent-ils détruire Obamacare?

J’ai une condition préexistante qui n’était pas de ma faute et que je n’aurais rien pu éviter. Quand j’avais dix-huit ans, j’étais un passager endormi dans un terrible accident de voiture causé par le conducteur. Selon le rapport de police, je me suis définitivement réveillé quand la collision s’est produite … mais j’ai été dans le coma pendant des semaines, dans des hôpitaux pendant des mois, et j’ai eu onze chirurgies. Alors vous allez, une condition permanente préexistante. Je ne connais pas tous les républicains, mais les sénateurs et les représentants ont des soins de santé incroyables, donc je pense qu’ils ne peuvent pas vraiment comprendre ce que c’est de vivre dans la peur constante de perdre et n’ayant aucune option. C’est de l’ignorance, une incapacité à se mettre à la place des autres, et un manque total d’empathie ou de compassion. L’argent est tout ce qui compte pour eux. Alors, je ne sais pas si cette réponse sera populaire ou non, mais après tout ce que j’ai souffert et survécu, j’ai le droit de l’offrir.

ETA 12/1/17: En fait, j’ai décidé d’éditer la réponse pour inclure ceci …

Je ne peux pas croire combien de personnes ont voté cela !! 😉 Merci! Cela continue à être actuel … Je pense que ce qui en découle, et ce que j’ajouterais peut-être comme un additif maintenant, c’est que nous devrions simplement être honnêtes au sujet de la véritable signification de toute personne qui reçoit des soins de santé. Ce que nous demandons vraiment, c’est si les gens méritent des soins de santé, qu’ils soient assez riches pour payer (de leur poche de préférence). Est-ce que le bien public aide les gens à rester en santé et à soigner les maladies? ?

Regarde comme ça. 120 000 enfants de l’Oregon vont perdre leurs soins de santé en avril 2018 parce que notre gouvernement a décidé d’arrêter de financer CHIP. La Gouverneure Kate Brown fait tout ce qu’elle peut pour le garder, mais contrairement à Portlandia et tout ce que les gens de San Francisco entendent pour les faire bouger ici, l’Oregon est un très mauvais état. Les ressources sont concentrées dans un très petit nombre de zones urbaines. Le reste de l’état est pauvre en terre, une partie de la pire pauvreté rurale n’importe où. Le gouvernement fédéral retire toute aide et CHIP va disparaître. Est-ce mauvais pour 120 000 enfants de perdre des soins de santé? Et à propos de l’assurance-maladie? Qu’en est-il des personnes âgées qui ont payé toute leur vie dans le système, mais … euh …. Eh bien, l’argent ne semble plus être là? Si tout dépend de ce que le marché va supporter, de l’offre et de la demande, ça craint d’être toi si tu ne peux pas le suivre parce que ça irait mieux, alors ça ira, n’est-ce pas? Ou est-ce que ça ne sonne pas si bien quand on le dit? Les gens qui veulent que l’ACA disparaisse, qui veulent que le projet de loi actuel soit adopté même s’il n’y a aucun moyen d’être financé si c’est (ou pensent le faire), doivent réfléchir longuement à la façon dont ils répondront ces questions. Comme nous tous.

Quand les républicains ont demandé des conseils sur les soins de santé, ils ont consulté des compagnies d’assurance, et seulement des compagnies d’assurance. Fondamentalement, paraphrasé, ce que veulent les compagnies d’assurance, c’est:

  1. Presque universelle, l’assurance maladie obligatoire d’une compagnie d’assurance privée, avec des ventes d’assurance en ligne de l’état pour réduire la concurrence aux compagnies d’assurance désireuses et capables de voter avec leur argent.
  2. Un opt-out pour ceux qui sont assez riches pour ne pas en avoir besoin, ou ne peuvent pas se le permettre, avec le coût des visites à l’urgence vers les agences de recouvrement, et les pertes hospitalières couvertes par les programmes d’état, selon le besoin de droits, et transférer la responsabilité.
  3. Un programme gouvernemental où toutes les réclamations d’assurance sont payées par le gouvernement, et toutes les primes sont conservées par les compagnies d’assurance comme frais d’administration.

Les politiciens républicains ont reculé un peu, et ont laissé entendre que les suggestions faites par les compagnies d’assurance pourraient être un peu difficiles à tirer par-dessus la tête du public américain tout à la fois.

Les compagnies d’assurance se plient un peu à leurs représentants politiques républicains et demandent,

“Alors ok. Que pouvons-nous retirer, et à quelle vitesse? ”

Les échelons inférieurs ne comprennent pas ce que fait l’échelon le plus élevé, ou ils ne le soutiendraient pas. Les fausses raisons données par l’échelon supérieur à la base ne sont pas les vraies .

La réalité est que lorsque la productivité a augmenté, et la richesse a canalisé à la hausse, les riches, les 1% comprennent que ce système est insoutenable. Puisque renoncer à n’importe quelle richesse est impensable, alors la solution évidente est de diminuer le nombre de masses de base. Les 1% comprennent pour maintenir leur propre niveau de vie, les programmes sociaux doivent cesser. Mais le seul moyen d’y parvenir, il faut d’abord qu’il y ait une mortalité massive des ordres inférieurs . Cette disparition permettra de résoudre de nombreux problèmes à la fois: les programmes sociaux peuvent être réduits et éliminés. Un financement de moins en moins sera nécessaire pour soutenir de moins en moins de personnes. Notez que toutes les choses que les républicains et les opérants de droite soutiennent sont anti-survie!

Dette esclavage: Il y a un dicton “Les esclaves ne portent plus de chaînes. Ils portent maintenant la dette “C’est parce que les 1%, en collusion avec les 10% supérieurs ont mis en place un système où presque tous les 89% inférieurs sont endettés d’une manière ou d’une autre ou sont emprisonnés! L’industrie pénitentiaire à but lucratif a asservi plus de 60% des hommes afro-américains. Cela brise les familles et garantit la pauvreté. il garantit que les Afro-Américains resteront une population brutalisée et incarcérée et inefficace. Dette étudiante . Le nombre décroissant d’emplois, dont la quasi-totalité exige maintenant une formation collégiale, force les jeunes Américains à s’endetter pour deux décennies ou plus. Cela empêche ou retarde le mariage, oblige les gens à accepter * n’importe quel travail qu’ils peuvent trouver, ou accepte même des stages non rémunérés, qui peuvent durer plus d’un an. Ces choses maintiennent les 89% inférieurs endettés, dépendants et incapables d’assumer leurs rôles propres en tant que citoyens actifs. Le stress raccourcit les vies. Déjà les taux de mortalité augmentent chez les hommes blancs de la classe moyenne, pour correspondre aux taux de mortalité déjà en place pour les Afro-Américains et les Hispaniques!

Manque de soins de santé / Soins de santé pour les femmes : Maintenir les coûts médicaux élevés garantit un taux de mortalité plus élevé et un taux de natalité plus bas. La prévention de l’accès à l’éducation reproductive, à la contraception, à l’avortement et aux soins de santé entraîne une augmentation du nombre de grossesses non désirées, ce qui signifie une augmentation des décès maternels et fœtaux . Il garantit également l’appauvrissement et l’asservissement de la dette et de la dette. Le manque d’accès à des soins de santé abordables entraîne également beaucoup plus de décès évitables dans l’ensemble de la population. Les riches veulent garder un équilibre délicat où il y a assez de gens pour se battre sur les emplois disponibles (afin de maintenir les salaires aussi bas que possible) mais pas suffisamment bas pour que les entreprises cherchent du travail, ce qui fait grimper les salaires. Ainsi, la mort des pauvres est un avantage secondaire bienvenue.

Destruction de tous les programmes sociaux : Ce ne sont pas seulement les programmes TANF, SNAP et SSDI qui sont visés … ce sont TOUS les programmes sociaux, à la fois les programmes de «droits» (comme la sécurité sociale et Medicare) mais tous les programmes. Cela inclut WIC, LIHEAP, Medicaid, Section 8 Logement, SSI, subventions FEMA, subventions Pell et tout le reste , jusqu’à et y compris le programme “Reagan Phone” (Lifeline). Cela augmente l’inemployabilité, raccourcit l’espérance de vie, augmente le taux de mortalité.

Encouragement de la criminalité et de l’anarchie : En plaçant des pressions économiques énormes sur les 98% inférieurs, on espère que les taux de criminalité et de violence augmenteront. La pression pour mettre fin à toutes les restrictions de possession d’armes à feu, conjuguée à des pressions économiques accrues, provoque une augmentation vertigineuse de la violence familiale, augmentant le taux de décès et de blessures. L’hyper-militarisation des forces de police couplée aux lois «stand your ground», l’augmentation de la possession d’armes à feu, les drogues canalisées par la CIA et l’amplification de la violence et des incidents violents par les médias exercent une force ascendante sur le taux de mortalité.

Découragement de. et la dégradation de l’éducation : Ceci est à l’origine de la destruction du ministère de l’Éducation, de la destruction des subventions Pell, de la transition vers l’enseignement privé et du mépris universel envers les personnes instruites! Puisque la majorité des révolutions proviennent des classes éduquées, ces classes doivent être éliminées. La droite a trop bien appris les leçons des années soixante.

Attention à toi! Les échelons inférieurs du Parti républicain ne sont pas au courant de ce plan! En examinant les médias, il n’est pas du tout évident que quelqu’un ait tenté de rassembler les pièces!

À quoi pouvons-nous nous attendre à l’avenir, le 1% prévoit-il? Génocide. Féodalisme. Une réduction drastique, tant en nombre, l’influence et la richesse, la population, brutalement gouvernée par une force de police nationale militarisée. Nous serons réduits au statut de tiers monde. Une fois que les moyens de production nous seront entièrement retirés, notre volonté politique de résister, écrasée, nos classes éduquées détruites, notre capacité à vivre simplement compromise, nous existerons en tant que peuple détenu et contrôlé, propagé, alimenté par le droit médias de l’aile pour accepter et adorer nos maîtres. Déjà des millions sont encouragés à voter contre leurs meilleurs intérêts par la propagande, et notre système électoral est rendu inutile.

Que pouvons-nous faire à ce sujet? Franchement … rien! Nous sommes outgunned, out-manned, out-dépensé et notre pouvoir est déjà contrôlé et canalisé. Nous avons l’Internet sur lequel s’échapper et crier … pour l’instant. Bientôt, cela nous sera également enlevé. Nous allons commencer à mourir en nombre de plus en plus grand et, comme cela se produit, les 10% qui ont * pensé * que le 1% était de leur côté, seront brutalement excités. Comme les ressources échouent, l’un après l’autre, alors que l’emploi est asséché par les forces de la mécanisation et de l’automatisation, elles-mêmes s’enfoncent de plus en plus dans la pauvreté. LEUR.

Finalement, la population mondiale mourra de 70 à 80%, ne laissant que l’échelon le plus élevé et leurs esclaves dispersés mais toujours utiles. Les 10% restants seront maintenus dans la pauvreté qu’ils ont jadis méprisée, afin de faire fonctionner les mécanismes qui maintiennent le 1% en vie. Ce n’est qu’alors, maintenant tout posséder, commencer à aborder l’écologie. D’ici là, il sera trop tard.

Une bonne règle empirique – si vous êtes arrivé à la conclusion que l’autre côté est juste méchant et a horrible, Dr Maléfique-type caricatures, vous vous êtes mis dans une bulle d’information.

Il y a un certain nombre de raisons pour lesquelles les républicains veulent limiter la participation du gouvernement dans les soins de santé. (Ce que je présume que vous voulez dire par “détruire”)

  • Dette – Les États-Unis ont déjà un déficit complètement insoutenable. Une fois que vous avez dépassé les tours de contrôle des CBO, tout système de soins de santé proposé par le gouvernement sera extrêmement coûteux. Les républicains s’inquiètent de ce qui arrive quand la musique s’arrête et que le pays ne peut plus emprunter à moindre frais. (Indice: les personnes qui dépendent des programmes gouvernementaux seront coupées sans avertissement ou avec du temps pour se préparer)
  • Inefficacité – Les soins de santé pour une nation hétérogène de 320 millions d’habitants constituent un problème complexe et non compliqué. Les problèmes complexes ne peuvent pas être résolus par des solutions déterministes descendantes. Les tentatives en ce sens ne peuvent aboutir qu’à des inefficacités et à des coûts cachés, comme des périodes d’attente et des pénuries de médecins. Une approche décentralisée et flexible est la seule manière d’aborder la complexité. C’est pourquoi les républicains sont fortement en faveur de s’appuyer sur des marchés libres pour allouer des ressources de santé plutôt que le gouvernement.
  • Mettre en danger les progrès de la médecine – Les États-Unis sont de loin le marché le plus rentable pour les produits pharmaceutiques dans le monde. Son existence est la seule chose qui permet à d’autres nations de mettre en place des contrôles de coûts tout en bénéficiant de nouveaux traitements. Fondamentalement, ces pays sont tous des passagers clandestins qui poussent le coût réel des médicaments qu’ils utilisent sur les consommateurs américains. Si les États-Unis se joignent à ces pays en créant un monopsone d’État pour les produits pharmaceutiques qui contrôlent les prix, la R & D des nouveaux traitements va s’effondrer. Le genre d’avancées médicales que nous tenons pour acquises s’arrêtera brutalement – avec tout espoir pour des millions de personnes qui ne peuvent pas être traitées. (Sans parler des meilleurs traitements qui réduisent le coût total des soins en éliminant le besoin d’interventions chirurgicales et en réduisant le risque d’effets secondaires malveillants) Les républicains ont tendance à croire qu’il est préférable d’avoir un traitement coûteux que de ne pas avoir de traitement disponible à n’importe quel prix.
  • Diminution de la qualité et du choix des soins pour la plupart des Américains – Les soins de santé gérés par le gouvernement sont synonymes de contrôle des prix. Et les contrôles des prix signifient des pénuries. La grande majorité des Américains ont une assurance maladie qui leur donne accès à des soins de haute qualité. Ceux qui ne le font pas finissent peut-être mieux avec les soins de santé administrés par le gouvernement, mais la majorité d’entre eux cherchent des coûts plus élevés, un accès réduit et des périodes d’attente plus longues. C’est exactement pourquoi l’ACA a coûté autant de sièges législatifs aux démocrates tant au niveau fédéral et étatique.

Vous ne pouvez pas être d’accord avec les raisons ci-dessus, mais il devrait au moins faire comprendre que les républicains ne cherchent pas réellement à «détruire les soins de santé». De leur point de vue, ils font ce qu’il y a de mieux pour la plupart des Américains.

Je ne pense pas qu’il existe un énorme désir républicain de détruire les soins de santé. Ce qu’il y a, c’est que beaucoup d’argent est dépensé pour les produits pharmaceutiques aux États-Unis. Les États-Unis paient plus pour leurs produits pharmaceutiques que les autres pays, ce qui contribue grandement au coût élevé des soins de santé pour le gouvernement américain.

Les États-Unis dépensent plus de 10 000 dollars par personne et par an en soins de santé.

Des pays comme le mien (Australie) qui offrent l’assurance-maladie pour tous en dépensent environ la moitié.

Le problème des républicains est que les représentants reçoivent des contributions de campagne importantes de grandes sociétés pharmaceutiques. Ces montants augmentent dans les deux chambres et il y a eu une énorme augmentation de ces contributions avant la dernière élection présidentielle. Cela est arrivé immédiatement après Trump a promis de réduire le coût des soins de santé et des produits pharmaceutiques.

Les compagnies pharmaceutiques savent qu’elles surchargent massivement les Américains. Ils souhaitent continuer à le faire afin de payer les membres du gouvernement élu pour qu’ils votent en faveur de la protection de leurs intérêts, en finançant leurs campagnes électorales.

Une situation similaire existe entre les républicains et les compagnies d’assurance maladie.

Le problème des républicains, c’est qu’ils ont déjà pris et dépensé l’argent. Ils ont besoin de contributions de grandes compagnies pharmaceutiques et privées d’assurance maladie pour être réélues. Ils ne voteront donc pas pour une réglementation raisonnable des coûts des produits pharmaceutiques ou des primes.

Cela augmente le coût des soins de santé pour le gouvernement, laissant aux Républicains le problème de devoir réduire les coûts, mais d’avoir les options les plus logiques, les plus humaines et les plus raisonnables qui leur soient inaccessibles.

Ce n’est pas tellement un désir de détruire les soins de santé comme un coin dans lequel ils se sont soutenus.

Ce que les républicains veulent par-dessus tout, c’est réduire les impôts, principalement les impôts pour les super riches et les corporations pour les super riches. Pourquoi? Parce que l’énorme somme d’argent dont ils ont besoin pour gagner des élections vient des super riches. C’est pourquoi les super riches leur donnent l’argent. Dans certains pays, cela s’appelle la corruption. Dans certains pays, les «dons politiques» sont illégaux.

Mais les républicains ont un problème. Ils se sont toujours facturés comme le parti de la responsabilité fiscale. (Même si depuis les années Bush Jr ils n’ont plus de revendication légitime de ce surnom.) Puisque la réduction d’impôt réduira considérablement les revenus du gouvernement et augmentera la dette nationale, ils doivent trouver un moyen d’économiser beaucoup d’argent. Comment? Facile, retirer 24 millions d’Américains des soins de santé parrainés par le gouvernement. Abracadabra. De grosses réductions d’impôt pour les super riches, au détriment de millions d’Américains qui ne sont pas riches. Profitant des riches au détriment du reste d’entre nous est ce que les républicains font de mieux.

C’est pourquoi les républicains étaient si désespérés de mettre fin à Obamacare AVANT de faire leur réduction d’impôt. Malheureusement pour eux. ils ont surtout perdu cette bataille, mais ils n’ont pas eu le choix. Ils ont dû faire la réduction d’impôt de toute façon, même avec des dommages moins que satisfaisants à Obamacare. Comment vont-ils payer pour la réduction d’impôt maintenant? Eh bien, attendez plus d’attaques sur Obamacare en 2018.

Pour moi, il y a trois sujets dans cette conversation:

  1. Le coût des soins de santé (les prix)
  2. Qui obtient des soins de santé
  3. Qui paie pour cela

En ce qui concerne les coûts, il est bien documenté que notre système est tellement dysfonctionnel sur le plan économique que les mêmes soins coûtent deux fois plus cher dans notre pays que dans le reste du monde. Plusieurs raisons expliquent en grande partie notre relation bizarre entre santé et emploi, lobbying extravagant pour protéger les prix, obscurcissement délibéré des prix pour rendre la concurrence sur le marché libre impossible, obscurcissement délibéré des transferts de coûts pour rendre impossible la concurrence sur le marché libre, et aucun républicain pour se soucier de tout cela. Le concept de «marché libre» dans les soins de santé est un mythe.

En ce qui concerne les soins de santé, ce sont les chanceux qui travaillent à plein temps pour les grands employeurs avec des plans relativement bons (oubliez-le si vous travaillez pour un petit employeur ou à temps partiel) et ceux sur les programmes gouvernementaux (Medicare, Medicaid, etc.) – Tout ce que les républicains veulent détruire. Quand les gens disent «personne ne se voit refuser des soins de santé», ils veulent dire un traitement en salle d’urgence imposé par la loi EMTALA de 1986. Ces soins sont une version très inefficace et incomplète des soins de santé.

En ce qui concerne qui paie pour cela, les républicains ne croient en aucune charité – vous obtenez ce que vous pouvez vous permettre personnellement et c’est tout. Ils oublient commodément les soins indigents qui sont redistribués à tout le monde d’une manière ou d’une autre, mais de manière irréfléchie, et qui sont principalement fournis uniquement à cause de la Loi sur le traitement médical et le travail d’urgence (EMTALA). Même alors, ce soin est la principale cause de la faillite personnelle. Ils ne croient pas non plus à une redistribution de la richesse, c’est-à-dire au partage ou à l’aide des riches. Et, finalement, il y a une croyance mythique que tout le monde pourrait être riche et s’offrir nos soins de santé sur-évalués s’ils avaient juste une meilleure éthique de travail. Les mathématiques ne fonctionnent tout simplement pas pour tout le monde d’avoir des soins de santé non subventionnés de qualité. Les soins de santé coûtent près de 10 000 dollars par personne et par an aux États-Unis. Comment quelqu’un qui gagne le salaire minimum peut-il se le permettre? De plus, notre économie axée sur les services repose sur un grand nombre d’emplois et de travailleurs au salaire minimum. L’argument selon lequel tout le monde peut obtenir un diplôme universitaire et un emploi bien rémunéré s’ils travaillent dur (et pourraient ainsi se permettre des soins de santé coûteux) me rappelle Garrison Keillor du lac Wobegon où «tous les enfants sont au-dessus de la moyenne». Nous avions toujours besoin de travailleurs pour retourner les hamburgers, ramasser les ordures et les nombreux autres emplois essentiels, mais à bas salaires, qui ne paieront jamais assez pour payer nos soins de santé. Alors, acceptons-nous une société où il y a des non-bénéficiaires ou reconnaissons-nous que les personnes travailleuses, nécessaires, mais à faible revenu ont besoin des mêmes soins de santé que les riches?

Ils font?? C’est un point de vue plutôt étroit.

Les soins de santé dans ce pays sont parmi les meilleurs au monde. Ni les démocrates ni les républicains n’ont provoqué et ne détruisent cela. Ils ne peuvent pas.

La qualité des soins est le résultat de notre récompense de la profession médicale et d’une excellente éducation en matière de soins. Ainsi qu’une économie capitaliste qui récompense la recherche, les produits pharmaceutiques, les dispositifs médicaux, et plus encore.

Les soins aux États-Unis ne sont pas nécessairement les meilleurs au monde – nous SOMMONS à la santé mentale, au traitement de la toxicomanie et au mieux-être. Mais en général, les soins sont sacrément bons malgré les politiciens

Alors qu’est-ce qui craint?

Coût des soins et assurance

Aux États-Unis, nous avons un modèle qui fait grimper les coûts si c’est nécessaire. Nous ne permettons pas une compétitivité sur le marché, grâce à la transparence des prix à la consommation, ni à l’efficacité grâce à une meilleure réglementation de l’assurance ou à un modèle de payeur unique, ce qui fait grimper nos coûts.

Soyons clair sur la politique: ni ACA ni le plan républicain ne font quoi que ce soit pour y remédier.

Les républicains ne fixent ni ne détruisent plus les soins de santé que les démocrates. Ils sont tous deux à la merci de leurs électeurs qui aiment l’idée de fixer l’idée que tout le monde n’a pas de soins. Nous avons tous des soins. Les gens ne vont pas sans soins relativement bons dans ce pays (sauf pour les anciens combattants à cause de la mauvaise gestion de leur système). Ce que nous n’avons pas, c’est des soins abordables, parce que les électeurs des deux partis font partie de l’économie d’assurance d’un milliard de dollars des États-Unis – qu’aucun politicien n’osera casser.

Pourquoi avez-vous arrêté de battre votre conjoint?

Ce genre de question est non professionnel et moins que réfléchi, et devrait être filtré par les modérateurs de Quora. Cela dit, j’applaudis plusieurs des réponses que vous avez déjà reçues.

Moi-même, en tant qu’électeur d’Obama devenu républicain, je suis en faveur de l’assurance-maladie universelle, simplement parce que:

1) la structure de base de Medicare est en place et à mon humble avis, il est déjà très bon, parce que la relation du gouvernement avec la VA et tous les assureurs à but lucratif a mûri,

2) Je crois que toutes les personnes légalement dans notre pays ont droit à des soins de santé vraiment abordables (cela peut être fait: dans ma famille, nous connaissons bien le système sud-coréen, qui fonctionne bien),

3) en raison de l’incidence considérable de l’incidence de la maladie iatrogène aux États-Unis (alors que, malheureusement, la réforme de la responsabilité délictuelle visant à protéger les médecins et les fournisseurs en général fait vraiment partie du dialogue législatif);

4) parce que la contribution de notre nation au monde nous permet d’être protégés par notre gouvernement contre les événements catastrophiques, liés à la santé ou autres.

Ils ne veulent pas détruire les soins de santé. Ils veulent réduire la participation du gouvernement aux soins de santé, en commençant par le financement et la réglementation. Que cela puisse nuire aux gens est accessoire, et ils croient que leurs positions philosophiques sont plus importantes que les vies affectées.

Il y a beaucoup de raisons qui se recoupent pour ces objectifs, alors méfiez-vous de la simplification excessive de la «cause unique». Ils incluent en tant que questions de philosophie discutable:

  1. Croyance dans le petit gouvernement
  2. La croyance en la liberté de choix
  3. La croyance en la responsabilité personnelle
  4. Croyance en charité privée sur les programmes publics
  5. La croyance dans le marché libre par rapport aux monopoles (réglementés)
  6. Préférence pour les «frais d’utilisation» par rapport à la fiscalité générale
  7. Sentant que Dieu devrait prendre soin du troupeau, pas l’État
  8. Ne pas vouloir payer pour les autres la malchance ou les mauvaises décisions
  9. La croyance que les riches méritent d’être riches et les pauvres d’être pauvres
  10. Que les «bénédictions de la liberté» sont plus importantes que la «tranquillité domestique» et «promouvoir le bien-être général» dans le préambule de la Constitution
  11. Chaque dollar d’impôt est une atteinte à la liberté de la personne

Ils veulent faire grimper les profits dans les soins de santé, pas détruire les soins de santé. Vous obtiendrez autant de soins de santé que vous pouvez vous permettre pour vous et votre famille, puis mourrez lorsque vous ne pourrez plus payer. Cela peut être mauvais pour les patients, mais c’est très bon pour les soins de santé. Rappelez-vous, les prix élevés des soins de santé signifient que les primes augmentent au travail tandis que les salaires à la maison diminuent dans les bénéfices des soins de santé. C’est très bien pour les affaires. Il est maintenant temps d’investir.

Cependant, les républicains veulent détruire des programmes comme “Obama Care”, Medicare et Medicaid. Ces programmes doivent être détruits parce qu’ils impliquent une surveillance gouvernementale qui se traduit par des prix plus bas. C’est mauvais pour les profits. S’il est vrai que le Congrès a adopté des lois pour empêcher l’assurance-maladie de prendre certaines mesures de réduction des coûts, comme la négociation des prix des médicaments, c’est à peine suffisant pour eux.

Si vous entendez beaucoup de théorie raisonnable sur la façon dont les républicains essayent juste de faire ce qui est vraiment le meilleur pour nous et notre pays, bien que vous attendiez-vous à ce qu’ils disent? Vous attendiez-vous à ce qu’ils disent qu’ils veulent pouvoir facturer ce que le marché va supporter? Pensez-vous qu’ils s’attarderont sur le fait que lorsque votre vie ou celle de votre enfant est en jeu, il n’y a pas de limite à ce que vous paierez? La faillite est un petit coût pour sauver votre monde.

Regarde ca comme ca. Si les républicains croyaient vraiment en ce qu’ils prêchent, ils s’assureraient qu’il y avait un marché libre et équitable pour les soins de santé. Ce sont plutôt eux qui ont créé l’ingérence du gouvernement qui a conduit les soins de santé à travers le toit. Quand vous allez au magasin et achetez des bandages ou de l’aspirine, vous achetez dans un marché équitable et cela coûte des sous. Lorsque vous achetez à l’hôpital, c’est plus comme 50 $ pour l’aspirine et 75 $ pour un bandage parce que vous n’achetez pas dans un marché libre et équitable. Cette économie simple et c’est ce que disent les républicains est la meilleure pour nous. Mais qu’ont-ils livré?

Le marché est contrôlé et déformé par les règlements gouvernementaux qui ont été créés par les républicains qui prétendent qu’ils détestent la réglementation. Ils aiment utiliser le gouvernement pour obtenir ce qu’ils veulent, mais ils détestent quand cela interfère avec ce qu’ils veulent. Vous pouvez compter sur eux pour vous assurer que les soins de santé sont une entreprise prospère et en santé, peu importe ce qui peut arriver à votre santé. Donc, vous voyez, le système a parfaitement fonctionné.

Prenez cela d’un libéral / modéré: Ils ne veulent pas détruire les soins de santé.

Le président Obama n’a pas non plus voulu détruire les soins de santé, même si de nombreux conservateurs ont dit qu’il l’avait fait.

Ces types d’arguments masquent la vérité.

La vérité est que les républicains se soucient des soins de santé. Mais ils se soucient aussi de beaucoup d’autres choses, certains même plus que les soins de santé. Réduire les impôts, en particulier pour les riches, par exemple.

Et ils croient vraiment (bien qu’incorrectement) qu’ils peuvent obtenir de bons soins sans sacrifier certaines des choses que Obamacare les a forcés à accepter contre leur volonté, telles que:

– Le mandat individuel d’achat d’assurance;

– La taxe pour ne pas acheter d’assurance;

– L’assurance de gros employeur;

– Le mandat de provision minimale de couverture;

– L’expansion de Medicaid;

– Les taxes sur les fournisseurs de soins de santé et les personnes riches pour financer Obamacare; et

– Surtout, le mandat de couverture de la contraception.

Les dirigeants républicains se sont opposés à toutes ces dispositions (et plus) dès le début, tout en disant à leurs électeurs conservateurs qu’il serait possible de couvrir les millions d’Américains non assurés sans avoir à avoir des dispositions si lourdes, surtout sans le mandat individuel ou des impôts plus élevés.

Les dirigeants républicains ont également joué sur l’impopularité de Pres. Obama avec la base républicaine pour augmenter le taux de participation aux élections et pour consolider la base comme irrévocablement opposée à Obamacare sous quelque forme que ce soit. Cela était en partie dû aux problèmes philosophiques susmentionnés avec Obamacare, mais aussi en partie un exercice politique très intelligent mais cynique destiné à consolider la base conservatrice.

Ainsi, maintenant, ayant fait campagne sur REPETITION et promis d’abroger Obamacare, Pres. Trump et les républicains au Congrès DOIVENT essayer de le faire.

Le problème est le suivant: Tout ce qui permettra d’atteindre les objectifs déclarés de leur «remplacement et abrogation» sera (1) ÉCHOUÉ; ou (2) Ressemble tellement à Obamacare que c’est inacceptable pour la base conservatrice. Ainsi, les dirigeants républicains ont été contraints, essentiellement, de retirer leurs plans à la Chambre et au Sénat de leur budget. Comme nous l’avons vu récemment, ils n’ont AUCUN plan de couvrir les millions qui perdraient leur assurance si Obamacare et l’expansion de Medicaid sont abrogés. Le projet de loi sur la santé du GOP augmenterait les franchises, réduirait la couverture et laisserait 23 millions de personnes de plus non assurées, selon l’analyse

En fin de compte, je m’attends à ce qu’il n’y ait pas de plan acceptable pour la majorité des législateurs républicains. Si, par miracle, ils réussissent à trouver la majorité pour un plan, ils se désolidariseront de la journée: si les Républicains adoptent un plan, ils «recevront des soins de santé». Et une grande majorité du peuple américain va regarder ce qu’ils ont fait et crier de fureur. Il fera ressembler le passage d’Obamacare à une tempête dans une théière.

Néanmoins, pour des raisons politiques et pour des raisons philosophiques profondes, les républicains se sont maintenant engagés à au moins donner l’impression d’essayer de «réparer les soins de santé», même si pour vous et moi, ce même effort semble détruire les soins de santé.

Laissez-moi faire ceci très simple:

Il y a un montant obscène de profit en fournissant une assurance santé pour les personnes en bonne santé.

Il n’y a aucun bénéfice à offrir une assurance aux personnes malsaines ou âgées.

C’est pourquoi nous avons un système à payeur unique pour les très pauvres (Medicaid) et les très âgés (Medicare).

Ce qui reste est une population très lucrative Les entreprises privées peuvent vendre des régimes d’assurance à … oh, et pour couvrir leurs fesses, ils peuvent écrire dans un plafond pour la couverture si l’assuré est ruiné s’ils obtiennent quelque chose de vraiment cher à traiter!

De grandes quantités de contributions se retrouvent dans les coffres de n’importe quel politicien qui est prêt à regarder de l’autre côté et laisser le système à but lucratif continuer.

À un moment donné, les gens exigeront un système à payeur unique. C’est la seule façon dont les choses vont changer. Les politiciens se disputent sur moins ou plus de gouvernement, mais au détriment de quoi?

Le gros argent n’a sûrement pas fait valoir quand Medicare a été établi! Pourquoi? Parce qu’il n’y a pas de profit à assurer les personnes âgées. C’est marrant comment ça fonctionne.

Ils luttent contre la tyrannie … la planification centralisée sur une grande échelle échoue toujours, ce n’est pas une opinion, c’est un fait mathématique QED. Peu importe ce que les gens comme vous tiennent à la croyance que cela fonctionne … même après 50 millions de personnes sont morts au cours des cent dernières années pour prouver que cela ne fonctionne pas, vous le croyez toujours. Le communisme a été essayé sur toutes les terres, races et cultures de cette planète et il a échoué de façon catastrophique. Question, nomme une seule nation qui tend vers des marchés ouverts qui a échoué? Un seul, peu importe comment grand ou petit …

Donc, la question est sur vous, pourquoi voulez-vous détruire les soins de santé avec la planification centrale? Puis la question «Hitch Slap» … quelle preuve, si elle existe, vous ferait changer votre croyance dans la planification centrale? Si la réponse n’est rien, votre philistin tyrannique avec de “bonnes” intentions et des solutions horribles

Que diriez-vous de commencer avec un guide sur la façon de poser des questions:

Bonne question: Quel est le plan républicain pour les soins de santé à l’avenir?

Terrible Question: Pourquoi les républicains veulent-ils détruire les soins de santé?

Vous crachez de la haine avec vos questions et vous êtes susceptible d’empoisonner le puits et d’obtenir un tas de haine vomi à vous plutôt que des réponses réfléchies. Mais je vais essayer de fournir une réponse réfléchie à la première question de toute façon puisque la seconde est clairement fausse. Obamacare a été un échec en raison de l’asymétrie du bassin de risque en raison de l’amende ne suffit pas à faire des gens en bonne santé, ainsi que des problèmes secondaires comme la taxe de Cadillac et les mandats d’avantages coûteux et arbitraires.

Les républicains veulent se débarrasser de beaucoup de mandats afin que vous puissiez acheter une couverture moins coûteuse sans avantages dont vous n’avez pas besoin, ainsi que tenter d’autres méthodes plus indirectes de contrôle des coûts, comme la réforme de la responsabilité délictuelle.

Presque tous les médias disent charitablement que le projet de loi sur l’AHCA ne porte pas sur les soins de santé, mais sur les allégements fiscaux pour les riches. Mais je dis que les allégements fiscaux ne sont que la cerise sur le gâteau pour le GOP, et qu’ils veulent vraiment que beaucoup de gens perdent la couverture de santé et meurent – c’est le principal avantage de l’AHCA pour le GOP. Obamacare a sauvé beaucoup de vies de pauvres et de classe ouvrière, et cela menace la mainmise du GOP sur le pouvoir, et donne aux Dems une meilleure chance de récupérer le pouvoir.

En 2016, les GOP faisaient tous les trucs qu’ils savaient pour s’accrocher au pouvoir, ce qui fait que les votes des électeurs GOP comptent plus que les votes Dem, purgeant les rôles des électeurs qui ont des noms très communs (logiciel de vérification croisée), électeur des tactiques de suppression comme le fait d’avoir trop peu de bureaux de scrutin et de matériel de vote dans les circonscriptions démocratiques et d’exiger des cartes électorales spéciales que de nombreux électeurs minoritaires n’auraient probablement pas eu ou auraient eu de la difficulté à obtenir. Tout cela et plus encore est fait pour essayer de contrôler le résultat du vote populaire et comment il se traduit par les votes des collèges électoraux, et pourtant, ils ont presque perdu les élections de 2016, qui auraient facilement pu aller dans d’autres circonscriptions. avait des votes légèrement différents. La vérité est que les électeurs GOP sont une minorité démographique dans ce pays, par une marge toujours plus large, et tous les meilleurs efforts pour réécrire / jeu les règles des élections pour surmonter la tendance démographique dans ce pays ne sont plus suffisants pour assurer GOP gagne. Ainsi, la meilleure solution permanente au problème des tendances démographiques à l’égard des électeurs démocrates est d’organiser une mort massive des électeurs pauvres et de la classe ouvrière qui ira un long chemin vers la «correction» des tendances démographiques.

Donc, je n’ai pas peur d’appeler l’AHCA comme je le vois, ce qui est la seule explication de toutes les preuves qui ont un sens logique. Ce n’est pas un projet de loi sur les soins de santé. L’AHCA est un projet de loi génocidaire, et vingt-deux mille personnes sans couverture médicale en danger de mort est l’objectif du projet de loi, pas de dommages collatéraux.

C’est un dogme sur la réalité. Ils croient que le marché libre, s’il est autorisé à travailler, fonctionnera parfaitement et nous libérera tous des franchises élevées, des coûts élevés des médicaments, fournira de meilleurs médecins et une meilleure couverture médicale. Laissez les compagnies d’assurance se faire concurrence pour réduire les coûts et donner les meilleurs soins possibles aux gens.

Le seul problème est le motif de profit. S’il s’agit de faire autant d’argent que possible, alors les compagnies d’assurance essaieront vraiment de couvrir la santé et d’abandonner les malades. Pourquoi? Parce que les personnes malades sont un frein sur la ligne de fond. Donc, ils ont des panels de la mort appelés souscripteurs qui décident qui obtient et ne reçoit pas de couverture. Ensuite, ils commencent à limiter combien ils vont dépenser sur un patient malade s’ils deviennent trop coûteux. Les coûts catastrophiques d’un patient malade signifient des coûts catastropiques pour une compagnie d’assurance et c’est mauvais pour leurs actionnaires.

Toutes ces choses étaient ce qui se passait dans le passé avant l’arrivée d’Obamacare. Autorisé à travailler par lui-même et aller avec l’idée que le marché libre va tout régler est impraticable. Pourtant, les républicains poussent toujours ce dogme comme si c’était la parole de Dieu. Dogme sur la réalité.

Tu peins avec un pinceau trop large ici.
Tous les représentants ne veulent pas détruire les soins de santé.
Je dirais que personne ne le fait activement.

La plupart des auditeurs de FoxNews / Limbaugh veulent détruire Obamacare parce qu’il s’appelle Obama- care. Ils croient sincèrement à toutes les fausses nouvelles de la merde. Vous devrez leur demander pourquoi, parce que je ne suis pas au courant des dernières conspirations de casquettes en tôle d’aluminium des médias de droite. Comme Happy Gilmore, je ne mange pas de morceaux de sh * t pour le petit déjeuner.

De nombreux représentants sont convaincus qu’ils obtiennent une couverture santé de sources non gouvernementales. Ils craignent que l’ingérence du gouvernement entraîne des coûts plus élevés et une qualité de services réduite. Boy, sont-ils dans un choc grossier quand l’AHCA devient efficace!

Beaucoup de représentants élus sont payés par le lobby de l’assurance des entreprises pour faire sortir de leur marge bénéficiaire les personnes qui ont des soins coûteux.
Les entreprises veulent des subventions du gouvernement aussi longtemps qu’elles n’ont pas à payer pour donner des soins réels. Ils avancent dans leur ordre du jour en achetant des représentants élus des deux côtés de la table.

Beaucoup de hauts fonctionnaires du GOP, élus ou non, ne font pas de la merde sur la santé et les soins des plus pauvres.
Ils pensent sincèrement qu’ils méritent personnellement leurs privilèges et que les pauvres (et les malades) méritent également leur sort tragique.

Pour eux, le système fonctionne bien et ne s’améliore que s’ils paient moins d’impôts.
Ces piqûres ne veulent pas spécifiquement détruire les soins de santé; ils veulent que le gouvernement cesse de leur demander de l’argent (et à leurs riches amis).
Tout ce qui ne les aidera pas personnellement, comme la VA, l’éducation publique ou les soins de santé publics, est à l’ordre du jour en ce qui les concerne.

Donc, vous voyez, pas de républicains veulent détruire les soins de santé par voir.

Ils sont tous tristement trompés sur les moyens de s’occuper des soins de santé publics, c’est tout.

Cette question n’est pas intellectuellement honnête car elle présuppose un motif qui n’est tout simplement pas vrai.

Premièrement, le débat ne porte pas vraiment sur la sauvegarde ou la destruction des «soins de santé». Il s’agit davantage de l’accès aux soins de santé. Mais même cela ne va pas à la racine du problème. Il s’agit de l’accès à des soins de santé abordables. C’est le cœur du débat actuel, et l’utilisation d’une rhétorique incendiaire comme la question ci-dessus ne fait pas avancer le débat du tout.

Deuxièmement, les républicains sont très engagés à trouver des moyens de réduire les coûts des soins de santé, améliorant ainsi l’accès à des soins de santé abordables. L’argument selon lequel si quelque chose est trop cher, alors le gouvernement devrait payer pour cela n’est pas la seule réponse (bien qu’il soit certainement beaucoup utilisé dans les domaines de la santé et de l’enseignement supérieur). Il est également raisonnable de chercher des moyens de réduire les coûts, plutôt que de simplement déplacer le fardeau de qui paie pour cela. Le plan républicain est une tentative de faire exactement cela.

En toute honnêteté, ni Obamacare ni le plan républicain actuel ne font un bon travail pour aider à réduire le coût des soins de santé, et c’est pourquoi je ne soutiens personnellement aucun des plans. J’ai écrit quelques idées ici, mais je pense que la discussion sur la façon de réellement réduire les coûts doit être faite, que ce soit dans les salles du Congrès ou dans les salles de conférence des hôpitaux ou dans les conseils d’administration de Quora.

Les républicains nieraient probablement qu’ils le font. Les politiciens républicains peuvent être grossièrement divisés en deux camps sur cette question: ceux qui sont juste corrompus et qui soutiendront tout ce qui leur rapportera le plus de dons, et ceux qui ne savent rien qui croient vraiment que s’ils commencent à tout donner à la riche, tout le monde va prendre l’indice et commencer à travailler pour devenir riche. Serait-ce si simple. Soit / ou, ils sont toujours dans le déni. Je ne pense pas qu’un seul républicain admette honnêtement qu’il ne s’en soucie pas.

Les politiciens seront des politiciens, mais la pire chose qu’ils ont faite est de convaincre leurs électeurs (les électeurs républicains) que ce qu’ils font est une bonne chose. Tout au long de l’histoire de cette nation, des Américains riches et puissants ont menti aux Américains les plus pauvres au sujet de leurs capacités, et vendent toujours ceci: «Si vous travaillez dur, vous réussirez dans toutes vos tentatives, y compris une bonne assurance santé». Ils veulent que les gens continuent à croire cela afin qu’ils soient élus.